L’Intérieur prévoit 21 000 éloignements forcés de sans papiers en 2013

Posted by: | Posted on: octobre 9, 2013
AFP
Un policier interpelle un homme lors de l'évacuation de salariés sans papiers, le 03 juin 2010 à Paris.
Un policier interpelle un homme lors de l’évacuation de salariés sans papiers, le 03 juin 2010 à Paris. (Photo Miguel Medina. AFP)

Beauvau réagissait à un article du «Figaro», qui annonçait une baisse des expulsions.

Environ 18 000 sans-papiers ont été expulsés pendant les huit premiers mois de l’année, a annoncé mardi le ministère de l’Intérieur qui prévoit environ 21 000 retours contraints au total en 2013, du même ordre qu’en 2012. Le ministère réagissait à un article publié sur le site internet du Figaro, faisant état d’une baisse de 40% des éloignements de clandestins en métropole depuis le début de l’année.

La France avait procédé en 2012 à 36 800 éloignements de sans-papiers, un nombre record. Mais environ 16 000 étaient partis grâce au dispositif de l’aide au retour soit humanitaire (ARH, ouverte aux Européens) soit volontaire (ARV, pour les non-Européens). Le montant de ces aides, dont de nombreux Roms ont bénéficié avant de revenir en France, a été drastiquement réduit au début de l’année pour mettre un terme à cette«pantalonnade», a rappelé l’entourage du ministre de l’Intérieur Manuel Valls. «Si on enlève l’effet d’optique de ces aides au retour, le nombre de retours contraints effectués depuis la métropole s’élevait à (…) 21 841 en 2012», et «il sera probablement au même niveau en 2013», a ajouté cette source.





Comments are Closed