juillet, 2018

now browsing by month

 
Posted by: | Posted on: juillet 13, 2018

« MR » <getmr@wanadoo.fr>

Le 11 juillet 2018

De Richard Moyon

<< Philippe Wanesson, l’un des animateurs de l’Auberge des Migrants qui, dans la région de Calais, apporte un soutien indispensable aux enfants, aux femmes et aux hommes qui tentent de passer en Grande Bretagne a publié sur son blog le récit de l’arrestation ce 24 participants à la Marche des Migrants de Vintimille à Calais. Deux d’entre eux sont toujours en rétention et risquent d’être expulsés. Il va sans dire que le Réseau Education sans frontières s’associe aux protestations contre la politique de brute de Macron et de son gouvernement.

Comme l’Auberge des Migrants, il appelle chacun à faire savoir au préfet ce qu’il pense de son zèle. >>

 

Démenti de Philippe Wannesson  !!!

Philippe, je suis désolé ! Je fais évidemment circuler ton démenti ! Avec mes excuses !

—–Message d’origine—–
De : Philippe Wannesson
Envoyé : vendredi 13 juillet 2018 12:51
À : getmr@wanadoo.fr
Objet : Démenti rumeur

Bonjour Richard.

J’ai un souci avec ce que tu racontes sur moi au début de ton message d’hier envoyé sur différentes listes. D’une part tu écris des choses fausses, d’autres part une interprétation malveillante – et il y en a – est que c’est qui me vente de ces choses pour tirer la couverture à moi.

Je te serais donc reconnaissant de diffuser le démenti suivant :

« J’ai lu dans un message de RESF diffusé le 12 juillet « Philippe Wanesson, l’un des animateurs de l’Auberge des Migrants qui, dans la région de Calais, apporte un soutien indispensable aux enfants, aux femmes et aux hommes qui tentent de passer en Grande Bretagne ». Je ne suis pas membre de l’Auberge des Migrants et encore moins un des animateurs. Je n’habite plus Calais depuis un an. Si mon activité de blogueur m’a donné une certaine visibilité, je n’en ai pas plus fait que beaucoup, et souvent moins que des personnes qu’on oublie trop souvent de voir. Pour avoir une vision juste de ce qui se passe à Calais, prenez le temps de vous rendre sur place, de rencontrer la diversité de collectifs et d’associations qui y agissent, de voir qui et comment vous pouvez soutenir, sur place et en rentrant chez vous. »

Merci d’avance,

Philippe.

Posted by: | Posted on: juillet 13, 2018

Marche Vintimille >>> Calais >>> Londres >>>Calais !

 

Dimanche 08 juillet, 

54 marcheurs de la Marche Solidaire se sont présentés aux contrôles de la frontière à Calais. 

La Police de l’Air et des Frontières en a stoppé 22, qui n’avaient pas les documents ou visas leur permettant de prendre le ferry pour Douvres.

Tous ceux et celles-là faisaient partie du Collectif des Sans Papier de Paris, et avaient marché durant deux semaines, de la capitale à Calais, la main dans la main avec les participant-e-s de l’Auberge des Migrants et de la Roya Citoyenne.

Emmené-e-s au centre de rétention administrative de Coquelles, 17 ont été libéré-e-s au compte-goutte (titulaires de carte de séjour, demandeurs d’asile…) dont 7 avec une O.Q.T.F.

Mais 5 ont été emmené-e-s dans la soirée au C.R.A. de Lesquin, et risquent d’être expulsé-e-s du territoire français.

Les policiers leur ont montré de nombreuses photographies d’eux et elles, prises dans le cortège du 07 juillet à Calais, leur reprochant donc implicitement leur participation à ce cortège.

Ce dernier, déclaré et autorisé, de plus d’un millier de personnes, avait pourtant marché dans Calais de façon joyeuse, fraternelle, et responsable, sans aucun problème.

Le C.S.P. 75 avait informé, plusieurs semaines auparavant, le Ministère de l’Intérieur et le Home Office britannique, du souhait des 22 de pouvoir finir la Marche à Londres et en revenir.

Il avait reçu, de l’un, une demande d’informations complémentaires, de l’autre un accusé de réception.

C’est donc en toute transparence que les 22 marcheurs s’étaient présentés au contrôle français     à Calais. Tout cela pour être traités comme s’ils avaient tenté un passage illégal.

Ce sont donc les autorités françaises qui auront provoqué le seul incident de cette marche de deux mois et une semaine.

C’est aussi la première fois depuis la création du Comité des Sans Papiers 75, en 2002, que des personnes y appartenant sont arrêtées et détenues à l’occasion d’une manifestation.

Ici, à Calais, les marcheurs et marcheuses sont extrêmement touché-e-s par ces arrestations.

6 sont restés à Calais dimanche matin en signe de solidarité.

70 personnes ont passé la journée devant le centre de rétention de Coquelles.

A Londres dimanche ils et elles ont parlé pour ces 22 personnes, en brandissant leur portrait.

Au retour à Calais, beaucoup étaient en pleurs.

Demandez avec nous la libération immédiate de ces 5 personnes. 

Protestez, avec les 3 000 marcheurs qui ont participé à au moins une des 59 étapes entre Vintimille et Londres, avec les autres associations et collectifs ayant organisé l’accueil dans les villes-étapes. Faites circuler ce communiqué autour de vous, s.v.p.

Adressez un mail de protestation au Préfet du Pas-de-Calais

fabien.sudry@pas-de-calais.gouv.fr

Faites nous part de votre soutien, organisez un rassemblement de protestation devant votre Préfecture, et venez devant le C.R.A. de Lesquin (59) si vous êtes à proximité.

Contact : L’Auberge des Migrants, co-organisateur de la Marche Solidaire.laubergedesmigrants@hotmail.fr «