décembre, 2014

now browsing by month

 
Posted by: | Posted on: décembre 26, 2014

Allô ! Police… un travailleur étranger réclame son salaire

34392.HRDans les Hauts-de-Seine, un employeur a organisé l’arrestation d’un de ses salariés sans papiers qui revendiquait le paiement de son salaire. Syndicats et associations exigent le rétablissement du travailleur dans ses droits et la condamnation du patron voyou.

Saliou B est sorti, lundi soir, du centre de rétention administrative (CRA) de Plaisir (Yvelines). Vendredi dernier, il était convoqué pour un entretien préalable à son licenciement par le patron de l’entreprise de nettoyage pour laquelle il travaille. C’était en fait un guet-apens tendu par l’employeur. Au lieu de se voir signifier une rupture de contrat, Saliou B a été arrêté par la police, placé en garde à vue puis en rétention. Read More …

Posted by: | Posted on: décembre 22, 2014

Licenciement d’un salarié sans-papier : la police, invitée surprise de l’entretien préalable

Communiqué de presse commun des organisations 
CGT-UD-Paris, 
CGT-UD-92, 
CNT-Solidarité ouvrière-Nettoyage-Région parisienne, 
Gisti, 
Sud-Travail-Ile-de-France, 
Syndicat de la magistrature (SM), 
Union syndicale Solidaires.

Si le code du travail prévoit que salariés et employeurs peuvent être assistés lors d’un entretien préalable à licenciement, le même code ne prévoit pas que la police puisse assister l’employeur et mettre un terme à la procédure !

Saliou B. travaille avec un nom d’emprunt, comme nombre de personnes sans papiers, pour une entreprise de nettoyage dont le siège est situé à Vanves (92). Il travaille à temps partiel environ 2 heures par jour, en CDI.

Read More …

Posted by: | Posted on: décembre 19, 2014

Anne Hidalgo demande la régularisation de 500 sans-papiers à Paris

bernard-cazeneuve-et-anne-hidalgo-a-beauvau_0afc9da4c34360be4ef5f24ac1eb491f

La lettre a été postée au lendemain du discours de François Hollande au Musée de l’histoire de l’immigration. Mais l’entourage de la maire de Paris Anne Hidalgo assure que la coïncidence est fortuite. Mardi 16 décembre, la maire PS de Paris a adressé au ministre de l’intérieur, Bernard Cazeneuve, un courrier appelant le gouvernement à régulariser la situation d’« environ 500 personnes » afin de « stopper l’embolie de l’hébergement » d’urgence.

Trop de sans-papiers n’ont pas de toit à Paris, il s’agit d’« une situation aberrante » d’un point de vue « humanitaire » et « budgétaire », estime Mme Hidalgo dans le courrier que Le Monde s’est procuré. Un courrier cosigné par les représentants de tous les groupes de sa majorité, PS, EELV, PCF-Front de Gauche et PRG.

Read More …