octobre, 2013

now browsing by month

 
Posted by: | Posted on: octobre 24, 2013

Lycéens expulsés: Khatchik, emblème des jeunes majeurs en situation irrégulière

SOCIETE – Le jeune homme de 19 ans a été expulsé vers l’Arménie le 12 octobre…

Ce lundi matin, Khatchik Kachatryan a passé une visite médicale en Arménie, pour déterminer s’il est apte au service militaire. «Je ne veux pas le faire, mais c’est obligatoire», lâche-t-il. Dix jours après son expulsion du territoire français, le jeune homme de 19 ans répète au téléphone son triple objectif: «Je veux rentrer en France, rejoindre mes parents et continuer mon école». Le cas de cet étudiant en CAP au lycée professionnel Camille-Jenatzy (18e arrondissement de Paris), renvoyé en Arménie le 12 octobre, a surgi la semaine dernière en pleine affaire Leonarda. Et a mis en lumière la situation particulière de ces jeunes, âgés de moins de 18 ans à leur arrivée en France puis devenus majeurs.  Read More …

Posted by: | Posted on: octobre 9, 2013

Des centaines de sans-papiers sillonnent l’Ile-de-France depuis un mois

 

Des centaines de migrants africains sans titre de séjour ont silloné l’Ile-de-France pendant un mois pour réclamer leur régularisation. FRANCE 24 est allée à leur rencontre. Reportage.

france-centaines-sans-papiers-ile-france-circulaire-valls-regularisation

 

 

Ils ne veulent plus rester dans l’ombre. Samedi 5 octobre, des centaines de personnes réunis au sein de l’Union nationale des sans-papiers, ont défilé dans les rues de Paris pour réclamer leur régularisation et l’abolition de la circulaire Valls qu’ils jugent trop discriminatoire.

Selon eux, ce texte est davantage favorable aux familles et aux mineurs qu’aux travailleurs – qui doivent justifier huit fiches de salaires sur les deux dernières années pour prétendre à une régularisation. “Cette circulaire est inadaptée”, confie l’un des sans-papiers, interrogé par FRANCE 24. Pour sensibiliser la population à leur sort, ces migrants africains sillonnent l’Ile-de-France depuis maintenant un mois. Ils comptent médiatiser leur lutte.

Ce soir-là, la marche se terminera à Argenteuil, où les centaines de manifestants ont été accueillis pour la nuit dans un gymnase de la mairie. Toutes les communes n’ont pas toujours été aussi accueillantes.

Posted by: | Posted on: octobre 9, 2013

L’Intérieur prévoit 21 000 éloignements forcés de sans papiers en 2013

AFP
Un policier interpelle un homme lors de l'évacuation de salariés sans papiers, le 03 juin 2010 à Paris.
Un policier interpelle un homme lors de l’évacuation de salariés sans papiers, le 03 juin 2010 à Paris. (Photo Miguel Medina. AFP)

Beauvau réagissait à un article du «Figaro», qui annonçait une baisse des expulsions.

Environ 18 000 sans-papiers ont été expulsés pendant les huit premiers mois de l’année, a annoncé mardi le ministère de l’Intérieur qui prévoit environ 21 000 retours contraints au total en 2013, du même ordre qu’en 2012. Le ministère réagissait à un article publié sur le site internet du Figaro, faisant état d’une baisse de 40% des éloignements de clandestins en métropole depuis le début de l’année.

La France avait procédé en 2012 à 36 800 éloignements de sans-papiers, un nombre record. Mais environ 16 000 étaient partis grâce au dispositif de l’aide au retour soit humanitaire (ARH, ouverte aux Européens) soit volontaire (ARV, pour les non-Européens). Le montant de ces aides, dont de nombreux Roms ont bénéficié avant de revenir en France, a été drastiquement réduit au début de l’année pour mettre un terme à cette«pantalonnade», a rappelé l’entourage du ministre de l’Intérieur Manuel Valls. «Si on enlève l’effet d’optique de ces aides au retour, le nombre de retours contraints effectués depuis la métropole s’élevait à (…) 21 841 en 2012», et «il sera probablement au même niveau en 2013», a ajouté cette source.