Posted by: | Posted on: juillet 13, 2018

« MR » <getmr@wanadoo.fr>

Le 11 juillet 2018

De Richard Moyon

<< Philippe Wanesson, l’un des animateurs de l’Auberge des Migrants qui, dans la région de Calais, apporte un soutien indispensable aux enfants, aux femmes et aux hommes qui tentent de passer en Grande Bretagne a publié sur son blog le récit de l’arrestation ce 24 participants à la Marche des Migrants de Vintimille à Calais. Deux d’entre eux sont toujours en rétention et risquent d’être expulsés. Il va sans dire que le Réseau Education sans frontières s’associe aux protestations contre la politique de brute de Macron et de son gouvernement.

Comme l’Auberge des Migrants, il appelle chacun à faire savoir au préfet ce qu’il pense de son zèle. >>

 

Démenti de Philippe Wannesson  !!!

Philippe, je suis désolé ! Je fais évidemment circuler ton démenti ! Avec mes excuses !

—–Message d’origine—–
De : Philippe Wannesson
Envoyé : vendredi 13 juillet 2018 12:51
À : getmr@wanadoo.fr
Objet : Démenti rumeur

Bonjour Richard.

J’ai un souci avec ce que tu racontes sur moi au début de ton message d’hier envoyé sur différentes listes. D’une part tu écris des choses fausses, d’autres part une interprétation malveillante – et il y en a – est que c’est qui me vente de ces choses pour tirer la couverture à moi.

Je te serais donc reconnaissant de diffuser le démenti suivant :

« J’ai lu dans un message de RESF diffusé le 12 juillet « Philippe Wanesson, l’un des animateurs de l’Auberge des Migrants qui, dans la région de Calais, apporte un soutien indispensable aux enfants, aux femmes et aux hommes qui tentent de passer en Grande Bretagne ». Je ne suis pas membre de l’Auberge des Migrants et encore moins un des animateurs. Je n’habite plus Calais depuis un an. Si mon activité de blogueur m’a donné une certaine visibilité, je n’en ai pas plus fait que beaucoup, et souvent moins que des personnes qu’on oublie trop souvent de voir. Pour avoir une vision juste de ce qui se passe à Calais, prenez le temps de vous rendre sur place, de rencontrer la diversité de collectifs et d’associations qui y agissent, de voir qui et comment vous pouvez soutenir, sur place et en rentrant chez vous. »

Merci d’avance,

Philippe.





Comments are Closed